La cravate en entreprise résiste encore, mais pour combien de temps ?

Intégrer une entreprise en portant un costume, une chemise et une cravate était autrefois une norme que la plupart des gens suivaient aisément. De nos jours, peu de personnes persistent encore à venir au boulot en costume, ou même seulement porter une chemise et une cravate. La cravate est-elle devenue à ce point kitsch ?

À quoi sert une cravate ?

La cravate est le morceau de tissu enroulé autour de son col, sur sa chemise. C’était avant tout un accessoire de mode pour les hommes, qui a évolué et est devenue un accessoire mixte. Porter une cravate sert à exposer un rang social. Elle met en avant le professionnalisme, d’où son port en entreprise ou à l’école, elle met en exergue le fait d’appartenir à un groupe. Du fait qu’elle souligne le caractère sérieux d’une personne, la cravate est adaptée  au code vestimentaire adopté par un cadre professionnel.

Un symbole de respect et d’autorité pour celui qui la porte

Au-delà du fait qu’une cravate évoque l’élégance, elle est un accessoire obligatoire dans de nombreux domaines professionnels. Que le porteur soit un chauffeur, livreur, un coursier, un standardiste, un cadre ou un responsable, des tas d’entreprises imposent le port de la cravate. C’est une marque d’autorité, et appelle le respect par rapport à son interlocuteur, ou quand on est relation avec ses clients.

Le port d’une cravate est-il démodé ?

On remarque que de plus en plus de personnes négligent le port de la cravate. Quelles en sont les raisons ? Est-ce devenu un phénomène ringard ? Il peut y avoir de nombreuses raisons, une des principales est la dégradation du climat. Il est impossible de passer à côté du fait qu’on vit dans une époque qui est de plus en plus chaude au niveau de la température. La cravate ferme le col de la chemise, réduisant ainsi l’aération du corps. D’autres trouvent ridicule d’en porter quand on n’est pas en relation directe, face à face, avec des clients. En effet, beaucoup se demandent pourquoi il est impératif de porter une cravate, alors que leurs travaux consistent à taper un clavier devant un ordinateur, traiter des tableaux Excel ou manipuler des logiciels de traitement graphique. Et enfin, de nombreuses jeunes entreprises privilégient les tenues cool ou décontractées pour souligner le fait qu’ils sont ancrés dans cette nouvelle époque. Évidemment, quand on est libre de choisir ce qu’on doit porter en entreprise, alors adieu la cravate !

Les chapeaux de l’été
La mode des t-shirts imprimés