L’intemporel smokey eyes

On ne jurait que par lui en 2012, les défilés haute couture l’ont décliné à toutes les sauces, les magasines féminins lui ont dédié des dossiers entiers, bref, il est la figure de proue des maquillages de soirée: c’est bien sur l’indémodable, que dis-je, l’intemporel smokey eyes!

Le smokey eyes, ou œil charbonneux, est un réel classique du maquillage, qui se base sur une technique très simple: dégrader et fondre des fards d’une même gamme de couleur, afin de réaliser un camaïeu, qui donnera cet aspect fumé.

– La première étape nécessaire et importante afin de réaliser un smokey eyes, est d’utiliser un crayon sur toute la paupière mobile. Utilisez un khôl plutôt gras, ce qui facilitera l’application, et bien pigmenté afin d’obtenir une bonne base qui saura intensifier vos fards. Dans le cas d’un smokey eyes noir, qui sera particulièrement spectaculaire sur les yeux bleus, utilisez un crayon noir, sur lequel vous déposerez en aplat sur toute la paupière mobile un fard noir de préférence mat.

– Dégradez le ensuite avec un fard gris sur les bords, en étirant la matière vers l’extérieur pour donner ce côté fumé. Pour estomper les fards, utilisez vos doigts ou optez pour un pinceau estompeur, qui saura fondre les couleurs de manière précise.

– Enfin, renforcez le ras de cil supérieur et inférieur à l’aide de votre crayon noir, puis terminez le look par du mascara. Pour un côté plus glamour, ajoutez du khôl dans la muqueuse de l’œil. Intensité garantie !
N’oubliez pas de choisir la couleur de votre smokey selon vos yeux, et surtout l’occasion. On ne dégaine pas le smokey noir pour un entretien d’embauche! Si vos yeux sont bleus, optez pour le smokey noir ou marron, les yeux verts seront particulièrement mis en valeur par un smokey violet, et quant aux yeux marrons, le smokey bleu sera celui détenant le meilleur rendu.

Vous avez tout compris? Alors 1, 2, 3 … A vos pinceaux !

Pas à pas vers une cure détox réussie Partie 1
Le nail Art en France